L’architecture est un temps long et pouvoir restituer sa densité sur le plan de l’écriture, des recherches, des discussions ou des rencontres nous importe. Certains projets seront présentés dans ce «journal» dans la perspective de mieux comprendre leurs contextes, questionnements et enjeux.

Comme un boomerang

ateliers o-s architectes

UNE FENETRE SUR L’ORGE

« Ici à St-Germain-lès-Arpajon, un moine croisa sur sa route un ours qui dévora son âne. Il ordonna alors à l’ours de porter le poids de l’âne mort. Giordano Bruno, moine dominicain, brulé par l’inquisition savait l’intelligence de l’âne et en fit sa muse. Il écrivit des poèmes vantant l’humilité et l’intelligence de ce mammifère de la famille des équidés. Faire l’âne relève davantage de la ruse que de la naïveté, sait-on aujourd’hui. Les architectes Baur, Colboc, Le Nouëne qui s’y connaissent en femmes décident la séduction mystique et détachée pour mieux corrompre leurs victimes. Ils font l’âne, convaincus des vertus de l’asino de Giordano. Au sol, emmarchements langoureux, silences mis en scène. Au ciel, verticalité puritaine, rigueur monacale. St- Germain, patron des casinos et clubs échangistes s’en mêle en bon artificier pour dilater le dispositif romantique. Volupté des espaces et rigueur paramilitaire des façades, confirment chez ces jeunes confrères une aptitude au récit constructif chrétien à l’opposé de l’intuition thanatopompe de leurs contemporains. » Rudy Ricciotti

Un projet inscrit dans la vallée de l'orge @ Cyrille Weiner
Un projet inscrit dans la vallée de l'orge @ Cyrille Weiner

Le nouveau pôle culturel de Saint Germain-lès-Arpajon s’installe dans une parcelle longue et étroite qui s’insère à plus grande échelle entre le parc de Chanteloup assis sur un coteau boisé à l’ouest et la vallée humide de l’Orge à l’est. Ces deux grandes entités paysagères sont séparées par une pente douce dont la déclivité permet de regarder la vallée depuis le point haut du site.

Prenant place sur cette parcelle en lanière cadrée par un établissement scolaire et un cimetière, le projet profite de la déclivité du site pour s’intégrer de manière discrète et évidente tout en affirmant son statut d’équipement signal. Cette ligne tendue dans le paysage fonctionne sur deux niveaux encaissés, un niveau parvis haut et un niveau parvis bas reliés par un passage extérieur qui traverse le bâtiment.

ateliers o-s architectes
Le Parvis bas @ Cyrille Weiner
Le Parvis bas @ Cyrille Weiner

BOUCLE PROGRAMMATIQUE

Le patio tel une sky room

Les deux niveaux se repartissent la quasi-totalité du programme du Pôle culturel qui se connecte autour du Pôle fédérateur situé autour du hall d’entrée principal. L’entrée du Pôle culturel s’ouvre entre les deux branches de l’équipement tel une main tendue qui invite et guide l’usager.

Au rez-de-chaussée, un espace d’accueil généreux organise l’ensemble des distributions vers les différentes entités du Pôle Culturel: Médiathèque, Ecole de Musique, espaces fédérateurs et locaux du personnel. C’est le lieu de l’information et du contrôle, la vitrine du Pôle culturel.

L’accès à la Médiathèque se fait directement de plain pied depuis la rue, elle s’organise dans un plan en L sur un grand plateau ouvert dont le mobilier cloisonne les espaces. Les espaces s’enchaînent sans discontinuité pour conduire le public dans un parcours ludique vers des espaces ouverts et lumineux: la médiathèque devient un espace actif. Le mobilier de couleur vive joue le rôle de partition et organise les espaces de lectures.

ateliers o-s architectes
ateliers o-s architectes
ateliers o-s architectes
ateliers o-s architectes

Au niveau inférieur se situe l’Ecole de Musique et de danse ainsi que les locaux administratifs. Les studios de cours s’organisent sur la façade nord alors que les deux studios de danse s’ouvrent généreusement à l'est sur le paysage de la vallée de l’Orge. Le programme s’organise de façon continue, comme une boucle, rejoignant le parvis haut au parvis bas

 

ateliers o-s architectes
ateliers o-s architectes

Une « faille » offre une circulation extérieure entre le parvis haut minéral et le parvis bas paysagé, cette circulation accueille les dégagements de secours des niveaux enterrés et permet des jeux de cadrages visuels en multipliant les points de vue transversaux entre les différents niveaux et programmes de l’équipement. Il s’agit d’un espace vide qui organise le plein, il permet aux deux ailes du Pôle culturel de bénéficier généreusement de lumière naturelle. Ainsi deux parcours, un intérieur et un extérieur se croisent et s’entremêlent sur trois niveaux favorisant un parcours dynamique Cette rue intérieure se prolonge par un préau (sous les salles de danses en porte à faux). C’est un espace couvert supplémentaire au programme initial, faisant transition entre extérieur et intérieur, permettant aussi bien d’organiser des heures du conte pour la médiathèque que des cours de musique en plein air.

Le passage traverse l'édifice
Le passage traverse l'édifice
ateliers o-s architectes
ateliers o-s architectes

MISC

ateliers o-s architectes
comme un boomerang, edition Le Gac press 2016
comme un boomerang, edition Le Gac press 2016
ateliers o-s architectes

    Créés en 2007 après une expérience à Rotterdam (OMA, West8), les ateliers s’organisent autour des trois associés Vincent Baur, Guillaume Colboc et Gaël Le Nouëne. Attachés à maîtriser l’ensemble de la chaîne de production, de l’image au dessin, du plan à la fabrication, inscrits dans une approche néo-artisanale du projet consciente et responsable, les ateliers développent des opérations d’intérêt public, du logement social à l’équipement culturel. Justesse de l’échelle, interaction sociale et spatiale, politesse, courtoisie caractérisent leur production. Partisans d’une architecture évolutive et non figée, les architectes sondent et dévoilent les potentiels d’usages et d’activité qui sont le propre des lieux. Cette approche produit des bâtiments qui recèlent des trésors de potentiels et des spatialités inattendues, tout en s’inscrivant dans une distinction sans ostentation qui relève de l’alchimie.


    39, rue de la Grange-aux-Belles
    75010 Paris
    +33 (0)1 48 06 89 62
    contact@o-s.fr
    job@o-s.fr

    /o-s/, nom masculin invariable 
    1
    (Architecture) Ateliers o-s architectes Agence d’architecture et d’urbanisme basée à Paris depuis 2007. 
    2 (Chimie) Symbole chimique de l’osmium.
    3
    (Anatomie) (Indénombrable) Du latin os os, ossement»). Tissu dur et calcifié du squelette des animaux vertébrés, consistant en très grande partie en carbonate de calcium, phosphate de calcium et gélatine.
    4 (Informatique) (Anglicisme) Source ouverte, open-source. Logiciel libre, s’applique aux logiciels dont la licence respecte des critères précisément établis par l’Open Source Initiative, c’est-à-dire la possibilité de libre redistribution, d’accès au code source et de travaux dérivés.
    5 (Informatique) (Anglicisme) Sigle de Operating System. Système d’exploitation. Logiciel gérant un ordinateur, indépendant des programmes d’application mais indispensable à leur mise en œuvre.
    6 (Familier) Problème, difficulté, obstacle ou imprévu.
    7 (Argot) (Familier) Suffixe formateur d’adverbe, à fonction essentiellement déformatrice. Rapide – rapidos
    8
    (Bâtiment) Sigle de Ouvrier Spécialisé. Personne qui effectue un travail déterminé ne nécessitant pas de qualification professionnelle.
    9 (Marché) Un Ordre de Service (OS) est un acte notifiant une décision au titulaire du marché dans les conditions prévues par ce dernier.
    10 (Militaire) Matelot de troisième classe.

    Équipe 2019
    Vincent Baur, Gaël le Nouëne , Guillaume Colboc, Clémence Rolland, Jonathan Nuttin, Alex Perret, Eva Gonant, Julia Chambon, Marine Bouhin, Priscille Joly, Roxane Benaim, Julie Baudoin, Jade Maridort, Giuliano Lemma, Tiphaine Aubin, Zoé Dalloni, Robin Elrez, Margot Machin, Yvanie Wilhelm.

    Sélection de publications
    Lever de Rideau, A theatre in Cachan, Park books, 2019
    Nouvelle richesse, Pavillon français de la 15e biennale de Venise, éd. Fourre-tout, 2016
    Comme un boomerang, le gac press, 2015
    10 ans FAV, catalogue, 2015
    Logements sociaux. Architectures et design 2015, «39 logements sociaux Chalons-sur-Saône», éd. Links, 2015
    Collective Housing, «39 logements sociaux Chalons-sur-Saône», éd. SANDU, 2015
    Annuel 2011 Optimiste, éd. French Touch, 2011
    Dehors Paris. Un guide d’architecture à voir/à imaginer, catalogue, éd. Pyramyd, 2010

    Sélection d'expositions
    2017 Latitude 21 «Construire le long du Tramway», Dijon, Lati
    2017 L’ombre de l’angle, architecture et photographie au CAUE 92
    2016 «Nouvelle richesse», Pavillon français 15e biennale de Venise
    2014 «SPORTS portrait d’une métropole», Pavillon de l’Arsenal, Paris
    2012 10 après, 10 ans déjà!, ENSAPB, Paris
    2009 Habiter, Pavillon de l’Arsenal, Paris
    2008 Expo-concours A&CP: construction bâtiment passif
    2008 Exposition Composite, CAUE 92 Sceaux, juin-septembre
    2008 Festival des Architectures Vives, Montpellier
    2007 Dehors Paris, Maison de l’architecture, Paris

    Principales Distinctions
    2019 Prix de l’Architecture et de la Construction Durable en Val d’Oise CAUE 95 catégorie équipements publics
    2018 Prix du public Regards sur l’architecture et l’aménagement CAUE Bourgogne-Franche-Comté catégorie
    Habiter ensemble
    2017 «Honorable Mention» concours international pour la construction du concert hall de Kaunas (Lituanie)
    2014 Lauréats 40 under 40 – prix européen de la jeune architecture
    2011 Nominé équerre d’argent LE MONITEUR «première œuvre»